Stationnement payant des motos et scooters à Paris, comment ça marche ?

Le stationnement payant des motos et scooters à Paris est entré en vigueur le 1er janvier 2020. Les deux-roues motorisés doivent être garés dans les zones de stationnement réservées aux motos et scooters, signalées par un panneau bleu.

Il est possible de payer le stationnement via l’application smartphone Parking.mobi ou en achetant des tickets à l’unité dans les tabacs-presse. Les tarifs horaires sont de 1,50 euros pour les motos et scooters de moins de 50 cm3, de 2 euros pour les motos et scooters de 50 cm3 à 249 cm3 et de 3 euros pour les motos et scooters de 250 cm3 et plus.

Stationnement payant pour motos et scooters à Paris : les règles à connaître

Pour pouvoir acquitter un  ticket, il faut se rendre dans un automatisme de paiement ou bien télécharger l’application mobile dédiée. Il est également possible de régler le stationnement en ligne, sur le site internet de la mairie de Paris.

Les motards et scootéristes doivent être munis du ticket de stationnement lorsqu’ils se garent, et ils doivent le placer bien en évidence sur leur véhicule. Si le ticket n’est pas visible, ou si le véhicule n’est pas correctement stationné, les contrôleurs peuvent verbaliser le propriétaire du véhicule. Les amendes pour stationnement illégal sont généralement assez élevées, elles peuvent aller jusqu’à 135 euros.

La mairie de Paris a mis en place cette mesure afin de lutter contre la pollution causée par les motos et scooters. En effet, ces véhicules représentent une importante source de pollution atmosphérique, notamment en raison de leur moteur à combustion interne.

De plus, les nuisances sonores causées par les motos et scooters sont souvent très gênantes pour les riverains. En mettant en place ce stationnement payant, la mairie espère donc réduire la pollution et les nuisances sonores causées par ces véhicules.

stationnement illégal

Où stationner sa moto ou son scooter à Paris ?

Il existe plusieurs possibilités pour stationner sa moto ou son scooter à Paris. Vous pouvez vous garer dans une zone de stationnement réservée aux deux-roues, dans un parking privé ou dans un espace public. Les zones de stationnement réservées aux deux-roues sont généralement situées près des lieux fréquentés par les motards et scootéristes, comme les bars et restaurants.

Il est important de respecter les règles de stationnement en vigueur dans ces zones, afin de ne pas être verbalisé. Les parkings privés sont souvent moins chers que les parkings publics, mais ils peuvent être difficiles à trouver.

N’hésitez pas à demander à votre hôtel ou à votre restaurant s’ils connaissent un bon parking privé. L’espace public est la solution de stationnement la plus courante à Paris. Il suffit de se garer dans une zone payante et de payer le ticket à l’horodateur.

Les tarifs varient selon la zone et le temps de stationnement, mais ils sont généralement assez raisonnables. Si vous avez une carte de paiement sans contact, vous pouvez même payer directement au téléphone.

Les tarifs du stationnement payant pour motos et scooters à Paris

Le stationnement payant pour les motos et scooters est en vigueur à Paris depuis le 1er janvier 2020. Cette mesure a été mise en place afin de lutter contre la pollution atmosphérique et de favoriser les modes de transport plus propres.

Les tarifs du stationnement payant pour les motos et scooters sont différents selon la zone dans laquelle vous vous trouvez. En général, ils sont compris entre 1,50€ et 4€ par jour. Vous pouvez régler votre stationnement soit par appel téléphonique, soit en ligne, soit directement sur place via un terminal de paiement.

modes de transport plus propres

Les avantages et les inconvénients du stationnement payant pour motos et scooters à Paris

Les avantages du stationnement payant pour motos et scooters à Paris sont nombreux. Tout d’abord, cela permet de réduire la congestion dans les rues de Paris. En effet, moins de motos et scooters circulent, il y a moins de bouchons. De plus, cela permet également de réduire les émissions de CO2 dans l’atmosphère.

En effet, les motos et scooters sont des véhicules particulièrement polluants. Enfin, le stationnement payant des motos et scooters à Paris permet également de collecter des fonds pour l’entretien des routes et des pistes cyclables.

Cependant, le stationnement payant des motos et scooters à Paris présente également quelques inconvénients. Tout d’abord, cela peut être une mesure injuste pour les conducteurs de motos et scooters, qui sont déjà confrontés à des difficultés pour se garer dans certaines zones de Paris.

De plus, le stationnement payant des motos et scooters peut également avoir un impact négatif sur l’activité économique, car les commerces situés près des zones de stationnement payant pourraient voir leur clientèle diminuer.